Nikola Tesla

NikolaTesla

Dans quelques générations nos machines seront animées grâce à une énergie disponible en tout point de l’univers. L’humanité mettra en harmonie ses techniques énergétiques avec les grands rouages de la nature.   Nikola Tesla – 1891

Nikolas Tesla. Né le 10 juillet 1856 à Smiljan, Empire d’Autriche (aujourd’hui la Croatie), mort le 7 janvier 1943 à New York.

Aujourd’hui, Nikola Tesla est presque inconnu. Pourtant, il y a 100 ans il était considéré comme l’un des ingénieurs les plus prolifiques et inventifs au monde.

Ses théories, son intérêt et son travail le plus connu sur l’énergie électrique l’amèneront à élaborer le courant alternatif dont il est l’un des pionniers et qui alimente aujourd’hui le monde entier.

un domaine d’énergie universelle

Tesla avait la vision de ce qu’il appelait « un domaine d’énergie universelle » qu’il serait un jour possible d’exploiter. Il écrivait : « l’espace regorge d’énergie, c’est une simple question de temps, l’homme parviendra à alimenter ses machines grâce aux mouvements de la nature. »

Ainsi, l’idée maîtresse de Tesla était que la Terre, avec son atmosphère, formait un immense condensateur dans lequel il suffisait de puiser. Pour bien le prouver, Tesla alluma 200 lampes (10.000 watts en tout) à 40 km de distance de la source d’électricité, sans fils de connexion. Il travailla également sur les hautes fréquences, fabriqua des télécommandes sans fil, expliqua comment pouvait fonctionner ce qui deviendra ensuite le microscope électronique et découvrit le principe des radars et de la lampe néon entre autre.

Parmi ceux qui s’intéressent à Nikola Tesla, beaucoup voient en lui le père des travaux contemporains dont HAARP (High frequency Active Auroral Research Program). Ses inventions servent parfois de support à certaines recherches scientifiques comme celle de l’énergie du point zéro. Il a été le premier à construire une machine équipée d’électro-aimants qui puisait son énergie dans une source infinie et inépuisable: l’énergie du point zéro, plus communément appelée énergie libre. Cette machine était non seulement capable de s’autoalimenter, mais elle tirait son énergie de l’air environnant. Son appareil était muni d’une bobine à électro-aimants, pour laquelle il avait obtenu un brevet en 1894. La forme de sa bobine permettait au système d’emmagasiner une quantité énorme d’énergie, en n’utilisant qu’une infime partie de celle-ci pour son propre fonctionnement.

Un grand génie aurait volontairement détruit certaines de ses découvertes, afin de protéger l’humanité

De nos jours, des machines à énergie libre ont été construites et fonctionnent avec l’air ambiant pour seul carburant. Bruce De Palma, entre autres, s’est directement inspiré des travaux de Nikola Tesla pour élaborer sa N-machine fonctionnant en énergie libre, utilisant dans son appareil des aimants surpuissants. Comme Tesla l’avait dit avant lui, «le magnétisme est le conducteur idéal pour capter l’énergie libre de l’espace et la mettre à notre service».

Bobine Tesla

Plus tard, il fait construire une centrale électrique pour mener ses expériences à grande échelle. Il y installe la plus grande bobine électrique jamais construite et se met en devoir d’exploiter le champ magnétique terrestre. Il fait des expériences à des niveaux de tension et de fréquences jamais atteints auparavant. Plusieurs millions de volts vibrant à une fréquence de 50.000 hertz par secondes. Cette expérience scientifique à grande échelle est difficilement reproductible même aujourd’hui, mais Tesla avance en territoire inconnu.
Alors qu’il augmente la tension et les fréquences, un surplus d’énergie se produit au cœur même de la machine. Il est si puissant qu’il fait sauter les circuits de sécurité, un incendie dévaste la centrale électrique.

Pour Tesla, c’est le début de la fin. Il perd sa réputation. Pendant les 20 dernières années de sa vie il tombe dans l’oubli le plus profond. Même aujourd’hui ses expériences ne sont que partiellement comprises, et pour une grande part, ignorées.

Nikola Tesla a joué un rôle de pionnier dans de nombreux domaines. Un grand génie, qui dit-on, aurait volontairement détruit certaines de ses découvertes, afin de protéger l’humanité.

 

Les archives oubliées – Nikola Tesla

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.