Giorgino

Giorgino

Raconter l’histoire singulière du film Giorgino, son tournage, les conditions de sa réalisation et son terrible échec équivaut à entrer dans une période sombre et douloureuse de la carrière artistique de Mylène Farmer et Laurent Boutonnat.

Giorgino est un projet né dans l’esprit de Laurent Boutonnat dès son adolescence. Il rêve d’un film à gros budget, écrit un premier script et a déjà un titre : Giorgino. Mais il n’a pas encore les moyens de financer son projet.

En 1979, il réalise son premier long métrage « La ballade de la féconductrice » présenté au Festival de Cannes. Laurent Boutonnat a 17 ans lorsqu’il tourne, réalise, produit, monte et compose la musique. Filmé en noir et blanc, muet, il raconte l’histoire d’une jeune fille à la beauté mystérieuse qui séduit et envoute un prêtre en donnant la mort à tous ceux qui l’approchent.
Le film est présenté au Marché du film de Cannes pendant le Festival de 1979 mais sera très mal accueilli, sifflé. Pour sa sortie en salle, la ballade de la féconductrice passe devant la commission de contrôle qui lui attribue un visa d’exploitation. Le film est interdit aux moins de 18 ans et ne sort que dans une seule salle.
Déception. Laurent Boutonnat ne créera plus pendant 5 ans mais continue de peaufiner son projet de film à grand budget. Pour réaliser son rêve il lui manque cependant une chose essentielle: l’argent.

ballade de la féconductrice

1984, rencontre et naissance de Mylène Farmer.

Le succès de Mylène dans la chanson permettra à Laurent Boutonnat de créer deux sociétés de production, Toutankhamon en 1987 puis Heathcliff en 1989 rendant alors possible la concrétisation de cet ambitieux projet cinématographique.

Durant l’été 1989 Laurent Boutonnat finalise le scénario du film avec son compère Gilles Laurent. L’histoire a pour fond historique la Première Guerre Mondiale, et met en scène une romance glauque sur fond de thriller campagnard : Giorgio Volli, un médecin militaire gazé pendant la guerre, revient dans son village pour retrouver les orphelins dont il s’occupait avant son départ. Mais les enfants se sont mystérieusement noyés, au cours d’une promenade avec l’étrange fille du médecin d’un village voisin, Catherine Degrâce. C’est Mylène Farmer qui interprétera ce dernier rôle.

1993, alors que le duo artistique n’a plus rien à prouver le projet Giorgino est lancé.

Laurent Boutonnat sait déjà que son film va coûter très cher. Le jeune homme est gérant de 2 sociétés : Toutankhamon et Heatcliff. Polygram France s’associe à Heathcliff, sur la base d’un partenariat à 68%-32%, pour une fourchette de coût de réalisation variant entre 8 et 12 million d’euros (Laurent Boutonnat refusera toujours de communiquer des chiffres plus précis). Le centre National de la cinématographie apporte également son aide.

Le tournage se fera en Tchécoslovaquie. Les décors construits en trois mois, de septembre à décembre 92.

C’est Jeff Dahlgreen qui incarnera Giorgio. Étant donné la diversité du casting, le film se fera en anglais, défi supplémentaire.

Laurent Boutonnat est présent sur le lieu du tournage dès la fin de l’année 1992. Mylène Farmer le rejoint rapidement. La star disparaît alors complètement des médias pendant quasiment 2 ans.

Le tournage de Giorgino débuté en janvier 1993 dure 5 mois au total, dans le plus grand secret. Rien n’est facile : froid extrême, rapports tendus entre Farmer et Boutonnat, histoire morbide et glauque.

Achevé au printemps 1993, le tournage fait ensuite place à la postproduction exceptionnellement longue puisqu’elle dure presque un an. Ne laissant rien au hasard, Laurent Boutonnat compose la bande originale.

La sortie du film est initialement prévue pour le 24 août 1994 et des affiches publicitaires sont placardées dès le printemps : « il est certaines histoires dont personne ne souhaite être le héros », souligne funestement la base-line. Après visionnage au mois de mai 1994, le distributeur AMLF le trouve trop long (+ de 4 heures) et demande à Laurent Boutonnat de l’amputer d’environ 2 heures.

On décale la sortie du film à octobre 1994. La pression médiatique augmente.

Farmer Boutonnat

Farmer – Boutonnat

Au moment de la sortie du film, le tandem Farmer/Boutonnat enchaîne également quelques apparitions télé.
Dans l’image que renvoie les 2 acolytes durant leurs prestations, on ressent d’emblée un malaise : Laurent Boutonnat a l’air épuisé, un rien hagard, et Mylène Farmer brisée, apeurée, comme si elle n’avait pas quitté la peau de son personnage et l’ambiance glauque du film. Dans les interviews qui suivent, le rôle principal Jeff Dalhgreen sera absent. Le malaise est une fois de plus perceptible.

Quand la sortie nationale du film a enfin lieu, le 5 octobre 1994, il est déjà trop tard comme si Giorgino était fatalement voué au naufrage. Rebutée par la longueur et la noirceur de l’œuvre, la presse se déchaîne.
Il faut au spectateur un certain courage pour affronter les 3 heures du film et connaître le dénouement de l’histoire.

Boutonnat

La fin

C’est fini pour Giorgino : 12 millions d’euros dépensés pour à peine 20.000 entrées dans toute la France.
En cette année 1994 les cinéphiles préféreront Pulp Fiction, Léon, Forest Gump et surtout Quatre Mariages et Un Enterrement.

Laurent Boutonnat, abattu, enlève immédiatement au public toute chance de voir son œuvre dans le futur. Il rachète les parts financières de Polygramm et s’oppose par la suite à toute diffusion (Télé, VHS, DVD). Voulant oublier ce film il rachète les droits afin de « mettre dans un tiroir cette histoire et ne plus jamais en entendre parler » avouera-t-il 10 ans plus tard.
Mylène Farmer, elle, quitte la France pour s’exiler en Californie. Elle ne fera son retour artistique que 3 ans plus tard.

Laurent Boutonnat finira cependant par céder à la pression d’un public fidèle à son univers (des pétitions pour la sortie du film circulaient sur Internet) et, fortifié par le succès de Jacquou le Croquant, décidera d’éditer Giorgino en DVD, 13 ans après sa sortie en salles.

Bande Annonce – Giorgino

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.